Triompher du défi ultime de la gestion des connaissances chez les fournisseurs d’IA

La résolution du problème du dernier kilomètre dans la gestion des connaissances des fournisseurs d’IA

Le concept de « problème du dernier kilomètre » est largement reconnu dans divers secteurs comme les défis rencontrés lors de la phase finale de fourniture de services ou de produits depuis un système central jusqu’à l’emplacement de l’utilisateur final. Bien que généralement associée aux télécommunications et aux transports, son application s’étend bien au-delà de ces domaines.

Dans le domaine du Knowledge Management, nous assistons désormais à l’émergence du problème du dernier kilomètre. Les chiffres publiés par une étude récente ont montré que 80% des entreprises ont des difficultés à gérer leurs connaissances de manière efficace et à les mettre à la disposition des unités commerciales ou départements qui en ont besoin. Les technologies d’intelligence artificielle (IA) sont vues comme une solution prometteuse pour résoudre ces défis. Cependant, malgré l’émergence de nouvelles technologies telles que les API et les outils d’IA, de nombreuses entreprises sont confrontées à des obstacles pour rendre ces connaissances accessibles et utilisables par tous les utilisateurs internes.

Les possibilités présentées par les API et services disponibles sont véritablement révolutionnaires. Nous assistons à des exemples remarquables de référentiels de connaissances accessibles via l’IA générative, permettant des fonctions qui étaient autrefois considérées comme relevant de la science-fiction. Cependant, une étude récente a montré que seules 15% des entreprises peuvent utiliser pleinement les connaissances générées par l’IA pour optimiser leur productivité.

Les entreprises sont confrontées à d’importants défis du dernier kilomètre en matière de gestion des connaissances. Différentes unités commerciales ou départements au sein d’une même entreprise peuvent avoir des besoins distincts. Les cas d’utilisation, les ensembles de données et les exigences peuvent varier considérablement. Par conséquent, les entreprises sont confrontées à des problèmes d’intégration et de personnalisation des solutions d’IA pour répondre aux besoins spécifiques de chaque département.

À cette fin, les fournisseurs de gestion des connaissances d’entreprise se spécialisent exclusivement dans la gestion des connaissances. Leurs plates-formes et capacités s’appuient sur des années d’expérience de travail avec les clients et de compréhension de leurs besoins réels. Par exemple, MarketLine, un important fournisseur de solutions de gestion des connaissances, a déclaré que son taux de satisfaction client était de 95% grâce à son approche personnalisée et à son assistance dédiée.

Idéalement, les unités commerciales et les départements devraient soit posséder des ressources informatiques internes capables de relever ces défis, soit collaborer avec des fournisseurs agréés proposant des solutions de marché vertical. Les solutions doivent s’intégrer de manière transparente aux normes, politiques, contrôles d’accès et technologies existants au sein de l’entreprise, garantissant ainsi une prise en charge complète de la gestion des connaissances.

À mesure que nous avançons vers l’avenir de la gestion des connaissances, l’accent doit être mis sur les efforts de collaboration entre les ressources informatiques internes et les fournisseurs externes. En tirant parti des atouts des deux, les entreprises peuvent gérer plus efficacement les complexités du problème du dernier kilomètre. Ce faisant, ils améliorent non seulement la productivité et l’efficacité, mais libèrent également le véritable potentiel de transformation de la gestion des connaissances à l’ère numérique. Le dernier kilomètre, autrefois un obstacle redoutable, devient une voie vers une collaboration, une innovation et une réussite transparentes dans le paysage axé sur la connaissance de demain.

Laisser un commentaire