« OpenAI offre des contrats alléchants aux éditeurs pour utiliser leurs articles dans l’entrainement de ses modèles d’IA » – Rapport révèle

OpenAI, une entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle, aurait proposé des offres de licence dérisoires aux éditeurs de presse pour utiliser leurs articles dans le cadre de l’entraînement de ses modèles d’IA. Selon un rapport récent, OpenAI aurait proposé aux éditeurs des offres allant jusqu’à 5 millions de dollars par an pour obtenir une licence pour leurs articles, mais les éditeurs les jugent minimes.

Le contexte de ces négociations est celui des poursuites judiciaires pour violation de droits d’auteur auxquelles OpenAI fait face. Les entreprises utilisant des produits d’IA générative se servent d’articles de presse et d’autres données publiques pour former leurs modèles, ce qui a entraîné de nombreuses poursuites de la part des éditeurs, auteurs et artistes pour utilisation illégale de contenu protégé. Le dernier exemple en date est le procès intenté contre OpenAI par un grand quotidien américain.

Ces négociations soulèvent des questions importantes sur la propriété intellectuelle et les droits d’utilisation des articles de presse. D’un côté, les offreurs considèrent les montants proposés comme dérisoires, tandis que de l’autre, les entreprises d’IA cherchent à trouver un équilibre entre le besoin de données actuelles et précises pour développer leurs modèles et le respect des droits d’auteur.

Les offres d’OpenAI pourraient représenter une nouvelle norme pour l’utilisation des articles de presse dans le domaine de l’IA. Mais les rapports suggèrent que les concurrents d’OpenAI, dont Google et Apple, sont également en pourparlers avec des éditeurs pour obtenir des droits d’utilisation de contenu, avec des offres financières potentiellement plus importantes. Ces négociations laissent entrevoir des changements majeurs dans la manière dont les entreprises d’IA et les éditeurs de presse travaillent ensemble.

Il est donc nécessaire de trouver un équilibre entre l’accès aux données pour le développement de l’intelligence artificielle et le respect des droits de propriété intellectuelle des créateurs. La recherche de compromis est au cœur des discussions entre OpenAI, Google, Apple et les éditeurs de presse. Cette situation délicate pourrait bien marquer un tournant dans la façon dont les données de presse sont utilisées dans le développement des technologies d’IA.

Laisser un commentaire