OpenAI lève secrètement l’interdiction d’utiliser ChatGPT à des fins militaires et de guerre: les répercussions de cette décision sont lourdes en raison de la montée en puissance de l’IA dans les conflits

OpenAI a pris une décision controversée en supprimant l’interdiction d’utiliser ses algorithmes pour des activités militaires et de guerre. Cette modification de politique a été effectuée discrètement et suscite des inquiétudes quant à l’utilisation croissante de l’intelligence artificielle dans les conflits.

Selon une étude récente, l’utilisation de l’IA pour cibler des civils à Gaza a soulevé des préoccupations quant à l’absence de contrôle et de réglementation dans ce domaine. La suppression des termes « militaire et guerre » de la politique d’utilisation d’OpenAI ouvre la porte à des contrats lucratifs avec les forces armées, ce qui soulève des questions éthiques et morales.

Sarah Myers West, directrice exécutive de l’AI Now Institute, a souligné l’importance de cette décision, affirmant que le langage vague de la politique d’OpenAI soulève des questions sur la manière dont l’entreprise entend aborder les forces de l’ordre. Il est nécessaire de définir des principes clairs et universels pour encadrer l’utilisation de l’IA dans des contextes potentiellement dangereux.

Par ailleurs, les progrès rapides de l’IA ont conduit à une militarisation croissante, avec des experts mettant en garde contre les applications potentiellement dangereuses de cette technologie. La législation sur les armes nucléaires présentée au Congrès américain vise à empêcher le recours à l’IA pour prendre des décisions critiques, telles que le lancement d’une arme nucléaire.

En résumé, la décision d’OpenAI de supprimer l’interdiction d’utiliser ChatGPT à des fins militaires et de guerre est une décision lourde de conséquences. Elle soulève des préoccupations sur l’utilisation éthique et responsable de l’IA dans les conflits et met en évidence la nécessité de réglementer cette technologie de manière stricte.

Il est clair que des mesures de contrôle des armements sont nécessaires pour freiner la militarisation de l’IA et garantir que ces technologies sont utilisées de manière légale, efficace, éthique et sûre. Il est essentiel que les gouvernements du monde entier s’engagent à encadrer l’utilisation de l’IA dans les conflits afin de prévenir des conséquences potentiellement désastreuses.

Laisser un commentaire