Microsoft lance sa propre puce IA révolutionnaire pour l’IA générative, réduisant sa dépendance à Nvidia

Microsoft a récemment annoncé la création de sa première puce d’IA conçue sur mesure, optimisée pour l’IA générale. Cette nouvelle puce, nommée Azure Maia 100 AI Accelerator, ainsi que le processeur Azure Cobalt 100 basé sur Arm, sont destinés à alimenté les centres de données de l’entreprise et à préparer un avenir plein d’innovations en matière d’intelligence artificielle.

Ces nouvelles puces personnalisées, dotées de 105 milliards de transistors fabriqués avec un procédé TSMC de 5 nm, sont conçues pour exécuter de grands modèles de langage tels que GPT 3.5 Turbo et GPT-4. Les puces seront déployées au début de l’année prochaine dans les centres de données de Microsoft, alimentant dans un premier temps les services de l’entreprise tels que Microsoft Copilot ou Azure OpenAI Service.

Cette initiative de Microsoft intervient alors que la société cherche à réduire sa dépendance couteuse envers d’autres sociétés comme Nvidia pour l’approvisionnement en puces d’IA. En effet, la construction de ses propres puces internes permet à Microsoft de maîtriser ses coûts et d’optimiser ses ressources pour ses besoins spécifiques en matière de cloud computing et d’IA.

Selon Rani Borkar, responsable des systèmes et infrastructures matériels Azure chez Microsoft, la société a débuté la conception de ces puces sur mesure il y a plus de 20 ans, en collaboration avec des partenaires industriels, afin de garantir des performances optimales, une puissance de calcul efficace et durable, répondant aux besoins des clients désireux de bénéficier des dernières avancées en matière de cloud et d’IA.

En parallèle, la puce Azure Cobalt 100 est un processeur ARM à 128 cœurs conçu pour effectuer des tâches informatiques conventionnelles. Il est optimisé pour offrir une efficacité et des performances supérieures dans les offres cloud natives, tout en contribuant à l’objectif de développement durable de Microsoft visant à optimiser les performances par watt dans tous ses centres de données.

Le développement de ces puces personnalisées montre l’engagement de Microsoft à investir dans son infrastructure interne, tant au niveau matériel que logiciel, afin de répondre aux besoins croissants en matière de cloud et d’IA, tout en assurant une autonomie technologique plus importante.

Il est à noter que ces puces ne seront pas destinées à la vente, mais uniquement utilisées en interne pour alimenter les services de Microsoft. Cette démarche de développement de puces sur mesure s’inscrit dans une tendance plus large des entreprises technologiques à concevoir leurs propres puces pour répondre à leurs besoins spécifiques, tout en contribuant à réduire leur dépendance à l’égard des fournisseurs externes.

En conclusion, Microsoft a franchi une étape majeure en matière d’innovation technologique en développant ses propres puces personnalisées conçues pour alimenter ses centres de données et répondre aux besoins croissants en matière d’IA et de cloud computing. Cette initiative témoigne de la volonté de l’entreprise de renforcer son autonomie technologique et de d’optimiser ses ressources pour répondre aux défis technologiques de demain.

Laisser un commentaire