Meta utilise des ouvrages protégés par le droit d’auteur pour former l’IA, malgré les avertissements de ses avocats, une nouvelle action en justice des auteurs

Les entreprises de technologie font face à de sérieuses accusations de la part de créateurs de contenu. Selon une nouvelle plainte, une multinationale américaine aurait utilisé des milliers de livres protégés par le droit d’auteur pour l’entraînement de son intelligence artificielle (IA), en violation des lois sur la propriété intellectuelle.

Les avocats de la société auraient prévenu que l’utilisation de ces livres piratés présenterait un risque juridique pour l’entreprise. Malgré ces avertissements, la société aurait continué d’utiliser ces ouvrages sans autorisation, comme le révèle un nouveau dossier dans le cadre d’un procès pour violation du droit d’auteur.

Ces allégations sont extrêmement préoccupantes, car elles mettent en lumière un problème croissant concernant l’utilisation non autorisée d’œuvres protégées par le droit d’auteur pour l’entraînement des modèles d’IA. Les créateurs de contenu, auteurs et artistes seraient ainsi lésés, privés à la fois de leurs droits et de leur rémunération pour l’utilisation de leurs œuvres.

Les entreprises de technologie doivent être tenues responsables de leurs actes, et les lois sur la propriété intellectuelle doivent être respectées. Les conséquences juridiques de ces pratiques pourraient avoir un impact significatif sur l’industrie de l’IA, remettant en question la domination d’acteurs tels que OpenAI et Google, qui facturent l’utilisation de leurs modèles.

Il est essentiel que les entreprises d’IA divulguent les données qu’elles utilisent pour entraîner leurs modèles, et s’assurent qu’elles respectent les droits des créateurs de contenu. Les nouvelles règles proposées par l’UE régissant l’intelligence artificielle pourraient contribuer à accroître la transparence et la responsabilité des entreprises dans ce domaine.

Il est donc crucial que les tribunaux prennent ces plaintes au sérieux et protègent les droits des créateurs de contenu. Les industries de la technologie et de l’IA doivent travailler en étroite collaboration avec les créateurs de contenu pour garantir un écosystème équitable et respectueux des droits de propriété intellectuelle.

Laisser un commentaire