L’IA risque de creuser davantage l’écart des opportunités entre les sexes, selon une révélation révolutionnaire de l’entreprise Revelio : les femmes majoritaires dans les emplois à risque face à l’IA.

L’IA pourrait encore déséquilibrer le fossé des opportunités entre les hommes et les femmes, selon une nouvelle étude de Reveliolabs. Alors que de nombreux métiers basés sur des règles ou des codes risquent d’être remplacés par l’IA, les femmes sont particulièrement exposées à un risque de perte d’emploi, car elles sont souvent cantonnées à des rôles de soutien. Cette situation pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour la société, compte tenu des progrès réalisés par les femmes sur le marché du travail.

Historiquement, les évolutions technologiques ont principalement automatisé des tâches physiques dans des usines. Cependant, avec le développement de l’IA, les emplois professionnels et les emplois de bureau sont de plus en plus menacés. Le chatbot ChatGPT, lancé par OpenAI, en est un exemple frappant. La dernière version, GPT-4, devrait être encore plus performante que son prédécesseur. Bien que toutes les implications de ces nouveaux outils d’IA ne soient pas encore connues, il est clair que les emplois impliquant une interaction avec l’IA se développent de plus en plus sur le lieu de travail.

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs de Reveliolabs ont analysé des millions de descriptions de poste sur des CV publics afin d’identifier les emplois liés à l’IA. Ils ont constaté que ces emplois étaient principalement occupés par des ingénieurs et des scientifiques, mais que toutes les catégories d’emplois avaient connu une augmentation ces dernières années. Les emplois administratifs et commerciaux sont ceux qui ont connu la plus forte croissance.

Dans le domaine des ressources humaines, l’utilisation de l’IA est de plus en plus courante. Les outils d’IA tels que ChatGPT permettent de simplifier les tâches administratives récurrentes, comme le tri des candidatures et l’organisation des entretiens. Ainsi, les professionnels des ressources humaines peuvent se concentrer sur d’autres problèmes commerciaux.

Les emplois de vente utilisent également de plus en plus l’IA, notamment avec l’émergence du rôle de spécialiste de la réussite client. Les chatbots et autres outils d’IA permettent aux spécialistes de la vente de se décharger de nombreuses tâches routinières, d’augmenter leur efficacité et de se concentrer sur des tâches plus stratégiques.

Cependant, l’IA ne menace pas seulement certains métiers, elle peut également offrir de nouvelles opportunités. Les outils d’IA peuvent automatiser les tâches répétitives et ennuyeuses, permettant aux employés de se concentrer sur des tâches plus productives et gratifiantes. Cependant, cela nécessite que les employés acquièrent de nouvelles compétences et que les employeurs et les décideurs politiques investissent dans le renforcement des compétences de la main-d’œuvre actuelle.

Une récente enquête du Pew Research Center montre que de nombreux travailleurs ne se sentent pas menacés par l’IA. Au contraire, ils estiment que l’IA leur sera bénéfique plutôt que nuisible. Par exemple, 32% des travailleurs de l’informatique et des technologies estiment que l’IA leur sera utile, contre seulement 11% qui pensent le contraire.

En conclusion, l’IA représente à la fois une opportunité et une menace pour les emplois. Les femmes risquent davantage de perdre leur emploi en raison de l’automatisation, en raison des rôles de soutien dans lesquels elles sont souvent cantonnées. Il est donc essentiel de prendre des mesures pour former les femmes et leur ouvrir de nouvelles opportunités afin de maintenir l’équilibre des opportunités entre les hommes et les femmes sur le marché du travail. De même, il est important de veiller à ce que l’adoption de l’IA ne creuse pas les inégalités existantes et qu’elle bénéficie à tous les travailleurs, quelle que soit leur origine ou leur sexe.

Laisser un commentaire