Le refus de l’IA générative par 27% des entreprises, révèle une étude de Cisco

Une nouvelle étude révèle que les préoccupations concernant la confidentialité et la sécurité des données ont conduit la plupart des entreprises à limiter l’utilisation de l’IA générative. En effet, selon une enquête menée auprès de 2 000 entreprises, 27 % d’entre elles ont même interdit temporairement ce type d’IA.

Les raisons invoquées par les entreprises pour justifier ces restrictions tournent autour des menaces aux droits de propriété intellectuelle et juridiques (69 %) ainsi que le risque de divulgation d’informations confidentielles à des concurrents ou au public (68 %). En conséquence, la plupart des organisations ont mis en place des contrôles pour limiter l’exposition aux risques liés à l’IA générative. 63 % des entreprises ont mis en place des limites sur les données pouvant être saisies et 61 % ont restreint les outils GenAI pouvant être utilisés par les employés.

Cependant, malgré ces mesures préventives, de nombreuses entreprises ont encore des inquiétudes. Par exemple, 45 % des entreprises ont relevé des informations sensibles sur leurs employés, tandis que 48 % ont enregistré des données non publiques sur leur entreprise. Face à ces constats, il est devenu crucial pour les entreprises de rassurer leurs clients sur la manière dont leurs données sont utilisées. En effet, 98 % d’entre elles considèrent les certifications externes en matière de confidentialité comme un facteur important dans leurs décisions d’achat.

Selon Harvey Jang, vice-président de la confidentialité, « 94 % des personnes interrogées ont déclaré que leurs clients n’achèteraient pas chez eux s’ils ne protégeaient pas correctement leurs données. » Les entreprises recherchent des preuves tangibles de la fiabilité de l’organisation, car la confidentialité est devenue inextricablement liée à la confiance et à la fidélité des clients, surtout à l’ère de l’IA.

Malgré ces restrictions, certaines entreprises constatent que les investissements en matière de confidentialité ont rapporté des bénéfices significatifs. En effet, au cours des cinq dernières années, les dépenses en matière de protection de la vie privée ont plus que doublé, tandis que les bénéfices ont eu tendance à augmenter et que les rendements sont restés élevés. Cette année, 95 % des personnes interrogées déclarent que les avantages de la confidentialité dépassent ses coûts.

Dans l’ensemble, les résultats de cette étude soulignent l’importance croissante de la confidentialité des données pour le bon fonctionnement des entreprises. En effet, 80 % des organisations ont constaté des avantages significatifs en matière de fidélité et de confiance grâce à leurs investissements en matière de confidentialité. Quant à vous, trouvez-vous cette étude crédible ou pertinente? Que pensez-vous des entreprises interdisant l’IA générative?

Laisser un commentaire