Le pouvoir de l’IA: Les élections mondiales de 2024 en péril?

Alors que l’année 2024 s’annonce chargée en événements électoraux à travers le monde, une question se pose : l’IA peut-elle influencer ces élections ? Selon des études récentes, la moitié de la population mondiale vivra dans un pays où des élections auront lieu cette année, notamment les élections américaines en novembre et les élections européennes.

L’utilisation de l’intelligence artificielle générative dans les campagnes politiques est de plus en plus fréquente. Certains candidats aux États-Unis ont déjà recours à des IA pour effectuer de la prospection téléphonique ou pour créer des vidéos de campagne. Ces outils permettent non seulement de convaincre les électeurs mais aussi de collecter des données précieuses sur leurs préoccupations.

Cependant, l’IA peut aussi être utilisée à des fins de désinformation. Des exemples de manipulations incluant l’IA ont déjà été relevés, tant au niveau national qu’international. Il est essentiel de rester vigilant face à ces pratiques trompeuses, en particulier à l’approche des élections.

Les plateformes en ligne jouent un rôle clé dans la lutte contre la désinformation générée par l’IA. Après plusieurs échecs notables dans le passé, ces plateformes doivent être proactive pour contrer les nouvelles formes de manipulations liées à l’IA.

Un accord a été conclu entre certains acteurs majeurs de l’IA pour limiter l’impact de l’IA sur les élections prévues en 2024. Ces entreprises se sont engagées à mettre en place des mesures pour détecter et modérer les contenus trompeurs générés par l’IA.

En conclusion, l’IA a le potentiel d’influencer les élections à venir en 2024. Il est essentiel de rester vigilant face à ces nouvelles formes de manipulation et de prendre des mesures pour limiter leur impact sur la démocratie.

Laisser un commentaire