Découvrez-le!

Ce numéro 0 est plus court que le “vrai” numéro 1 qui sortira en novembre. Appren-tissages fera 160 pages.

Cliquez sur l’image :

Éditorial 

L’éducation. Ce mot revient sur toutes les lèvres. C’est le sujet à analyser, à améliorer, à réformer, à sauver. Cette effervescence n’est que la partie visible d’une envie profonde qui anime et inquiète les parents, les professeurs, les éducateurs et certains politiques et qui pourrait se résumer ainsi : à notre époque, transmettre des savoirs et créer du sens qui invite à grandir et à agir ensemble. Vaste programme !

De l’autre côté de ce bouillonnement, il y a la peur du changement. Cette peur qui entraîne la routine qui se transforme elle-même en fatigue. Ces deux visions, ces deux mondes se mélangent, se caricaturent et parfois s’affrontent.

Pour continuer, pour encore y croire, certains méditent, d’autres font de la course à pied dans les parcs des grandes villes ou filent en vitesse au yoga après le travail. La plupart mangent bio en cherchant le bouton pause. Notre monde est si rapide et si bref : vision limitée, thérapie brève, journée trop courte où l’on n’a jamais le temps de tout faire. Difficile de parler d’éducation, de savoirs et d’apprentissages dans ce contexte. Car apprendre, c’est long et souvent frustrant.

La frustration. C’est peut-être elle qui nous a donné l’envie de tenter cette aventure éditoriale. Notre enthousiasme, notre curiosité, notre soif de cohérence suffiront-ils ? Nous l’espérons ! Nous osons penser que, vous aussi, vous voulez tenir en main un bel objet qui raconte ce qui se fait autrement, ici et ailleurs, que vous aussi vous avez envie d’apprendre tout au long de la vie, que, vous aussi, vous ne voulez pas d’un monde bref, mais d’un monde qui laisse le temps à l’éducation et une place au sens et à la beauté.

Dans ce numéro, vous découvrirez quelques-uns de nos premiers articles. Entre deux mondes et d’un monde à l’autre : d’abord, l’histoire remarquable d’Ihsane, élève brillante et sourde qui nous fait découvrir la classe intégrée ou inclusive. Ensuite, une incursion poétique dans une classe au Bhoutan, le pays du bonheur national brut. Ces pages donnent un aperçu de ce que vous pourrez lire dans notre revue en 2017. Le défi est de taille : tous les semestres, un volume riche et varié de 160 pages composé de reportages, d’entretiens, d’outils, etc.

En guise de mise à feu, nous citons Célestin Freinet dans ses Invariants pédagogiques, 50 ans après sa disparition : « Dans le lot toujours croissant des activités qu’on vous offre, choisissez d’abord celles qui illuminent votre vie, celles qui vous donnent soif de croissance et de connaissances. »

Alors bienvenue welcome.

Installez-vous à nos côtés. Ne soyez pas pressés, prenez votre temps. Ça va commencer. Bonne lecture !

Gaël Bournonville