Le Consortium IA de NIST: façonne la politique américaine grâce à l’intelligence artificielle

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) a récemment annoncé la formation d’un consortium visant à relever les défis liés au développement et au déploiement de l’intelligence artificielle (IA) aux États-Unis. Cette initiative vise à garantir une approche centrée sur l’humain en matière de sécurité et de gouvernance de l’IA dans le pays.

Le NIST a publié un document au Registre fédéral le 2 novembre, invitant les personnes qualifiées à postuler pour rejoindre ce consortium. Dans ce document, le NIST déclare :« Cet avis est la première étape pour le NIST de collaborer avec des organisations à but non lucratif, des universités, d’autres agences gouvernementales et des entreprises technologiques pour relever les défis associés au développement et au déploiement de l’IA ».

Les participants du consortium auront pour mission de développer des outils de mesure et d’analyse comparative, de formuler des recommandations politiques, d’effectuer des tests de sécurité et d’analyser l’impact environnemental de l’IA. Cette initiative fait suite à un décret récent du président américain Joseph Biden, qui établit six nouvelles normes pour la sûreté et la sécurité de l’IA.

Alors que de nombreux pays européens et asiatiques ont déjà mis en place des politiques régissant l’utilisation de l’IA, les États-Unis sont à la traîne dans ce domaine. Le décret du président Biden et la création du consortium représentent donc une avancée significative dans la bonne direction. Cependant, il subsiste une certaine incertitude quant aux délais de mise en œuvre des lois régissant l’IA aux États-Unis.

De nombreux experts ont exprimé leurs préoccupations quant à l’adaptation des lois existantes, conçues pour les entreprises et les technologies conventionnelles, au secteur en constante évolution de l’IA. La création de ce consortium représente donc une étape cruciale dans l’élaboration des futures politiques en matière d’IA aux États-Unis. Il s’agit d’un effort collaboratif entre les organismes gouvernementaux, les organisations à but non lucratif, les universités et les entreprises technologiques pour garantir des pratiques d’IA responsables et éthiques dans le pays.

Cette annonce témoigne de l’importance croissante de l’IA dans notre société et de la nécessité de mettre en place des politiques et des mesures adaptées pour encadrer son développement et son utilisation. Il est essentiel de trouver un équilibre entre l’innovation et la protection des droits et de la sécurité des individus.

En conclusion, le NIST a formé un consortium pour relever les défis associés à l’IA aux États-Unis. Cette initiative vise à garantir une approche centrée sur l’humain en matière de sécurité et de gouvernance de l’IA. L’annonce de la création de ce consortium marque un pas important vers l’élaboration de politiques en matière d’IA responsables et éthiques aux États-Unis.

Laisser un commentaire