« La tendance incontournable du « Progrès Hyper-Intelligent » secoue la Silicon Valley. Ses passionnés promeuvent une expansion technologique illimitée »

Un mouvement pro-IA baptisé « accélérationnisme efficace » gagne du terrain à la Silicon Valley. Ses adeptes prônent une croissance technologique sans limites, même au prix d’un bouleversement radical de l’ordre social actuel.

La Silicon Valley est connue pour être le berceau de l’innovation technologique, mais aussi pour abriter des sous-cultures excentriques qui remettent en question les normes sociales. L’un d’eux est l’accélérationnisme efficace (ou e/acc), un mouvement qui prône une croissance technologique sans limites, même au prix d’un bouleversement radical de l’ordre social actuel.

Qu’est-ce que c’est ?

L’accélérationnisme efficace s’appuie sur les théories de Nick Land, un philosophe britannique considéré comme le père du mouvement accélérationniste plus large. Il soutient que le capitalisme et la technologie sont des forces autonomes échappant au contrôle humain et conduisant à une accélération exponentielle de l’histoire. Selon Land, il faut accepter cette accélération et ses conséquences, qu’elles soient positives ou négatives, plutôt que chercher à la ralentir ou à la réguler.

L’idée du e/acc s’est développée sur les réseaux sociaux comme Twitter depuis 2022 et sur les forums spécialisés. Les adeptes de l’accélérationnisme efficace partagent ce point de vue, mais y ajoutent une dimension optimiste : ils croient que l’accélération technologique peut donner naissance à des idées imaginatives qui profiteraient à l’humanité. Ils privilégient par exemple le développement de l’intelligence artificielle générale (AGI), une forme d’intelligence qui surpasserait celle des humains dans tous les domaines. Ils espèrent qu’AGI pourra résoudre les problèmes les plus complexes du monde, tels que le changement climatique, la pauvreté ou la maladie.

Le premier article sur l’accélérationnisme efficace, co-écrit par des utilisateurs nommés @zestular, @creatine_cycle, @BasedBeffJezos (Beff Jezos) et @bayeslord, a déclaré que la technologie et les forces du marché, qu’ils appellent « technocapital », accélèrent avec une force qui « ne peut pas être arrêtée ». Ils affirment que « le technocapital peut ouvrir la voie à la prochaine évolution de la conscience, en créant des formes de vie impensables de nouvelle génération et une conscience basée sur le silicium ».

Ce mouvement prend de l’ampleur dans la Silicon Valley, attirant des personnalités majeures de la tech comme Garry Tan et Marc Andreessen de Y Combinator. Ils croient que le progrès technologique rapide créera l’abondance et résoudra les problèmes de l’humanité. Le mouvement a même été popularisé par Beff Jezos, le co-fondateur pseudonyme du mouvement, qui organise des événements en ligne et en personne pour promouvoir sa vision d’un monde où la technologie est moteur du changement social.

Cependant, l’e/acc n’est pas sans controverse. Certains l’accusent d’être une forme de techno-fétichisme, qui néglige les conséquences sociales et éthiques de l’IA. D’autres le comparent à une religion apocalyptique, attendant avec impatience l’arrivée d’un messie numérique. Certains le voient comme une secte irresponsable et dangereuse, tandis que d’autres lui reprochent de servir les intérêts d’une élite privilégiée, qui profite de la croissance technologique au détriment du reste de la société.

Malgré les controverses, l’accélérationnisme efficace continue de gagner du terrain dans la Silicon Valley, attirant de plus en plus d’adeptes influents. Seule l’avenir dira si ces idées seront réalisées ou si elles resteront simplement des théories audacieuses.

Laisser un commentaire