La résolution historique de l’ONU sur l’intelligence artificielle vient de passer

L’Assemblée générale des Nations Unies a marqué une étape significative dans l’histoire de l’intelligence artificielle (IA) en adoptant une résolution mondiale visant à promouvoir le développement sûr et éthique de cette technologie révolutionnaire.

Cette résolution historique, soutenue par plus de 120 pays, a été unanimement adoptée par les 193 États membres de l’ONU le 21 mars dernier. C’est la première fois que l’ONU établit des normes et des lignes directrices mondiales pour l’utilisation de l’IA.

Cette résolution de huit pages appelle à la création de systèmes d’IA « sûrs, sécurisés et dignes de confiance » qui respectent les droits de l’homme et les libertés fondamentales. Elle exhorte les États membres à éviter le déploiement de l’IA de manière incompatible avec les lois internationales en matière de droits de l’homme.

Parmi les principales dispositions de la résolution figurent la sensibilisation du public aux avantages et aux risques de l’IA, le renforcement des investissements dans la recherche et le développement en IA, la protection de la confidentialité et la garantie de la transparence des systèmes d’IA, ainsi que la résolution des problèmes de diversité et de biais dans les ensembles de données et les algorithmes d’IA.

La résolution encourage également les gouvernements à élaborer des politiques nationales pour un développement et une utilisation éthiques de l’IA, tout en appelant les agences des Nations Unies à apporter une assistance technique aux pays qui en ont besoin.

« La résolution adoptée aujourd’hui offre une vision holistique de la manière dont les pays devraient aborder les opportunités et les défis posés par l’IA », a déclaré un expert en technologie. « Elle ouvre la voie à une coopération internationale en matière d’IA, en promouvant un accès équitable, en prenant des mesures pour gérer les risques associés à l’IA, en protégeant la vie privée et en prévenant les préjugés et la discrimination exacerbés. »

Cette action de l’ONU s’inscrit dans un contexte international de réglementation croissante de l’IA, avec des initiatives telles que la récente adoption d’une loi sur l’IA par l’Union européenne et le lancement d’une stratégie nationale en matière d’IA aux États-Unis. Ces développements témoignent de l’engagement mondial à garantir que l’IA se développe de manière éthique et bénéfique pour l’humanité.

En conclusion, la résolution de l’ONU sur l’IA représente un pas crucial vers l’établissement de garde-fous internationaux pour le développement éthique et durable de cette technologie révolutionnaire. Elle met en avant la nécessité de placer la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales au cœur du développement et de l’utilisation de l’IA.

Laisser un commentaire