La quête d’équilibre des DSI face aux défis environnementaux de l’IA, selon les experts de Gartner

Une étude récente de Gartner, Inc. souligne l’importance pour les DSI de concilier les avantages de l’intelligence artificielle (IA) avec les implications environnementales et les conséquences imprévues liées à son utilisation. Selon Bettina Tratz-Ryan, vice-présidente analyste chez Gartner, « les questions environnementales ont figuré parmi les 10 principales priorités pour la première fois dans l’histoire de l’enquête auprès des PDG en 2023 ». Cette préoccupation croissante pour la durabilité environnementale place les DSI dans une position délicate, entre la pression exercée par les dirigeants, les clients, les employés, les investisseurs et les régulateurs pour lancer des initiatives d’IA et la nécessité de réduire l’impact environnemental de ces technologies.

Bien que la combinaison de la numérisation, comme l’adoption de l’IA, et de la durabilité environnementale soit perçue comme une opportunité de croissance par 64 % des PDG interrogés, il est essentiel de peser les avantages de l’IA par rapport aux risques et défis environnementaux croissants. En effet, Gartner prédit que d’ici 2030, l’IA pourrait consommer jusqu’à 3,5 % de l’électricité mondiale, ce qui soulève des inquiétudes quant à son empreinte environnementale. Pourtant, l’utilisation de l’IA peut contribuer à piloter de nombreuses initiatives de développement durable.

Ainsi, pour les entreprises qui cherchent à intégrer l’IA tout en maintenant leur engagement en matière de développement durable, il est essentiel d’adopter des mesures d’atténuation actives. Par exemple, donner la priorité aux centres de données (cloud) alimentés par des énergies renouvelables peut réduire considérablement l’empreinte environnementale de l’IA. De plus, l’IA peut être utilisée pour prédire la demande avec plus de précision et réduire la consommation de matières premières et d’énergie dans le secteur manufacturier.

En fin de compte, l’IA peut aider les entreprises à atténuer les risques liés au développement durable, à optimiser les coûts et à stimuler la croissance, à condition qu’elle soit utilisée de manière responsable et ciblée. Ainsi, les DSI ont un rôle crucial à jouer dans la recherche de l’équilibre entre l’adoption de l’IA et les préoccupations environnementales.

Cette analyse de Gartner est pertinente dans la mesure où elle soulève des questions importantes concernant l’impact environnemental de l’IA et propose des pistes d’atténuation à explorer. Pour atténuer l’impact environnemental de l’IA tout en bénéficiant de ses avantages, les organisations doivent réfléchir à des stratégies durables pour l’utilisation de cette technologie et investir dans des solutions respectueuses de l’environnement, telles que des centres de données alimentés par des énergies renouvelables.

En conclusion, les DSI doivent jouer un rôle proactif dans l’utilisation de l’IA pour soutenir les efforts de développement durable de leurs organisations tout en minimisant son empreinte environnementale. La recherche d’un équilibre entre les promesses et les risques environnementaux de l’IA est un défi majeur qui nécessite une approche réfléchie et proactive.

Laisser un commentaire