« La montée en puissance de l’IA: des risques croissants sous les feux de l’audit en 2024 » – Une nouvelle ère de risques pour la sécurité des données par la GenAI, selon Gartner.

L’intelligence artificielle (IA) est devenue incontournable dans de nombreuses organisations, mais avec son adoption accrue vient également un ensemble de risques nouveaux et accrus pour la sécurité des données. Selon une enquête récente de Gartner, les risques liés à l’IA seront au centre des préoccupations des audits internes en 2024.

L’enquête a mis en lumière une tendance croissante chez les responsables de l’audit interne à vouloir étendre leur couverture aux risques liés à l’IA, en raison de l’utilisation de plus en plus répandue de technologies telles que l’IA générative (GenAI). Ces risques vont des échecs de contrôle et des résultats peu fiables aux cybermenaces avancées, mettant ainsi en péril la sécurité des informations et la protection de la vie privée.

L’étude a révélé que la moitié des principaux risques pour lesquels la couverture d’audit a le plus augmenté sont liés à l’IA. Cela témoigne de l’ampleur du défi que représentent ces nouvelles technologies pour les auditeurs internes, qui peinent à être confiants dans leur capacité à surveiller efficacement ces risques. En effet, moins de 11 % des personnes interrogées se disent très confiantes dans leur capacité à fournir une assurance sur les risques liés à l’IA.

Les applications GenAI, qu’elles soient accessibles au public ou développées en interne, posent des défis majeurs en matière de sécurité des données, de protection de la propriété intellectuelle et de fiabilité des résultats. Les modèles d’IA peu fiables peuvent entraîner des conséquences désastreuses pour une organisation, allant de la réputation ternie à des poursuites judiciaires.

Face à cette réalité, il est crucial pour les entreprises de renforcer leur capacité à gérer les risques liés à l’IA. Les responsables de l’audit interne doivent impérativement relever ce défi pour répondre aux attentes des parties prenantes, notamment les PDG et les directeurs financiers qui considèrent l’IA comme la technologie ayant l’impact le plus significatif sur leur organisation dans les années à venir.

En conclusion, les risques liés à l’IA vont continuer de susciter une attention croissante de la part des auditeurs internes. Il est essentiel pour les organisations de prendre des mesures proactives pour gérer ces risques et garantir la sécurité de leurs données et de leurs opérations dans un environnement de plus en plus numérisé et complexe.

Laisser un commentaire