La FTC redouble d’efforts contre l’usurpation d’identité par l’intelligence artificielle : un règlement inédit pour prévenir la fraude et protéger l’identité.

La FTC propose de nouvelles protections pour lutter contre l’usurpation d’identité par l’IA

La Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis est sur le point d’introduire de nouvelles mesures visant à protéger les consommateurs contre l’usurpation d’identité par l’intelligence artificielle (IA). Cette agence gouvernementale indépendante est responsable de l’application des lois antitrust civiles et de la promotion de la protection des consommateurs. Dans le cadre de ces efforts, la FTC cherche à finaliser un règlement interdisant la fraude administrative et l’usurpation d’identité, et à étendre les protections à un plus grand nombre d’individus.

Selon une récente déclaration de la présidente de la FTC, ces mesures sont nécessaires en raison de l’augmentation des plaintes concernant la fraude par vol d’identité. Les nouvelles technologies, notamment les deepfakes générés par l’IA, font craindre une augmentation de ce type de fraude. La présidente de la FTC a souligné l’importance de protéger les Américains contre ces pratiques malveillantes.

Les nouvelles mesures proposées visent à interdire le vol d’identité personnelle, en particulier dans le cas d’usurpation d’identité par des entreprises utilisant des deepfakes. La FTC cherche à dissuader la fraude et à obtenir réparation pour les consommateurs lésés.

En parallèle, la FTC a finalisé une règle sur l’usurpation d’identité du gouvernement et des entreprises, qui donne à l’agence des outils plus puissants pour lutter contre les fraudeurs. Cette règle permet à l’agence de demander une réparation monétaire directement devant un tribunal fédéral aux fraudeurs qui utilisent les sceaux du gouvernement ou les logos d’entreprises, usurpent des adresses e-mail et Web, ou donnent une fausse impression d’affiliation à un gouvernement ou à une entreprise.

La Commission a voté à l’unanimité en faveur de ces nouvelles mesures, et la période de commentaires publics est ouverte. Le but est de renforcer les dispositions existantes pour lutter contre l’usurpation d’identité, en particulier celle facilitée par l’IA.

Cette réglementation est cruciale pour contrer la hausse inquiétante des escroqueries par usurpation d’identité, notamment celles générées par l’intelligence artificielle. Elle présente des dispositions solides pour protéger les consommateurs et dissuader les fraudeurs.

Il est crucial de se tenir informé de ces développements et de participer au processus de commentaires publics pour garantir que ces mesures bénéficient à tous les citoyens.

Laisser un commentaire