La feuille de route de l’IA du DHS met l’accent sur la cybersécurité et la sécurité nationale

L’Agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures (CISA) du ministère de la Sécurité intérieure (DHS) a récemment dévoilé sa toute première feuille de route pour l’intelligence artificielle (IA). Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une démarche plus large visant à promouvoir un développement sécurisé de l’IA, en harmonie avec le récent décret du président Biden.

Le secrétaire à la Sécurité intérieure, Alejandro N. Mayorkas, a souligné l’importance de cette feuille de route pour renforcer la position du DHS en tant que leader dans le domaine de la cybersécurité. Selon lui, l’administration Biden-Harris s’engage à bâtir un écosystème numérique sécurisé et résilient favorisant l’innovation et le progrès technologique.

Dans le cadre de ce décret, le DHS a pour mission de faire avancer les normes de sécurité en matière d’IA à l’échelle mondiale, de protéger les réseaux et les infrastructures critiques des États-Unis, et de contrer les risques associés à l’utilisation abusive de l’IA, y compris sa potentielle utilisation pour la création d’armes de destruction massive.

Jen Easterly, directrice de la CISA, a souligné le double aspect de l’IA, reconnaissant à la fois son potentiel pour améliorer la cybersécurité et les risques associés à cette technologie. Elle a également souligné que la feuille de route pour l’IA met l’accent sur la promotion des utilisations bénéfiques de l’IA pour renforcer les capacités de cybersécurité, la protection des systèmes d’IA contre les menaces cybernétiques, et la détection de l’utilisation malveillante de l’IA pour compromettre les infrastructures critiques.

La feuille de route de la CISA présente cinq axes d’effort stratégiques, offrant un modèle d’initiatives concrètes pour intégrer l’IA en matière de cybersécurité de manière responsable et sécurisée. Ces efforts visent à promouvoir l’adoption éthique et responsable de l’IA, évaluer et garantir la sécurité des systèmes d’IA, protéger les infrastructures critiques contre l’utilisation abusive de l’IA, collaborer avec d’autres acteurs clés, et développer l’expertise en IA du personnel de la CISA.

Selon Joseph Thacker, chercheur en IA et sécurité, cette feuille de route est un progrès dans la bonne direction, démontrant que le gouvernement prend les menaces et les avantages potentiels de l’IA au sérieux.

La CISA invite les parties prenantes, les partenaires et le public à explorer la feuille de route pour l’IA afin de comprendre sa vision stratégique de la technologie de l’IA et de la cybersécurité.

Cette initiative du DHS témoigne de l’engagement du gouvernement des États-Unis à promouvoir un développement responsable de l’IA, conformément aux normes de sécurité les plus élevées, afin de renforcer la cybersécurité et assurer la sûreté nationale.

Laisser un commentaire