La croissance des investissements en informatique atteindra 6,8 % en 2024, avec un fort accent sur la planification de l’utilisation de la GenAI, selon Gartner

D’après les prévisions récentes de Gartner, Inc., les dépenses informatiques mondiales devraient atteindre un record de 5 000 milliards de dollars en 2024, soit une augmentation de 6,8 % par rapport à 2023. Ces chiffres marquent une diminution par rapport aux prévisions précédentes, qui tablaient sur une croissance de 8 %. Néanmoins, cette hausse reste significative et met en lumière une tendance à la hausse constante des investissements dans le domaine de l’informatique.

L’année 2023 a été marquée par une attention particulière portée à l’Intelligence Artificielle Générative (GenAI). Malgré cet engouement médiatique, Gartner estime que cette technologie ne devrait pas avoir d’impact significatif sur les dépenses informatiques à court terme. Selon John-David Lovelock, vice-président analyste distingué chez Gartner, « 2024 sera l’année où les organisations investiront réellement dans la planification de l’utilisation de GenAI, mais les dépenses informatiques seront dictées par des forces plus traditionnelles, telles que la rentabilité, la main-d’œuvre, et entraînées vers le bas par une vague continue de lassitude face au changement ».

Les services informatiques deviendront le segment le plus important des dépenses informatiques en 2024. Avec une prévision de croissance de 8,7 %, les dépenses en services informatiques devraient atteindre 1 500 milliards de dollars. Cette tendance est attribuée en grande partie aux investissements des entreprises dans des projets d’efficacité organisationnelle et d’optimisation, qui sont cruciaux en cette période d’incertitude économique.

La lassitude des Directeurs des Systèmes Informatiques (DSI) face au changement a continué à avoir un impact sur les dépenses informatiques en 2023, avec un taux de croissance global de seulement 3,3 %. Néanmoins, Gartner prévoit une relance en 2024, avec une augmentation globale des dépenses informatiques de 6,8 %. Cependant, cette lassitude pourrait continuer à se manifester par une résistance au changement, des hésitations à s’engager dans des initiatives à long terme, ou à faire appel à de nouveaux partenaires technologiques.

Bien que Gartner prédise une accélération de la dynamique en 2024, la confiance en ces chiffres reste essentielle. La méthodologie de prévision des dépenses informatiques de Gartner repose sur une analyse rigoureuse des ventes de fournisseurs à l’échelle mondiale, ainsi que sur des techniques de recherche primaires et secondaires.

Ces prévisions seront certainement scrutées de près par les acteurs de l’industrie informatique. Quelle est votre opinion sur le sujet ? Que pensez-vous de ces prévisions du Gartner, sont-elles crédibles ou pertinentes selon vous ?

Laisser un commentaire