IA révèle des photos de l’iris qui permettent de diagnostiquer l’autisme infantile à 100 % – nouvelle étude de l’Université Yonsei

Selon une récente étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université Yonsei, les photos de rétines d’enfants analysées par l’IA permettent de diagnostiquer l’autisme infantile avec une précision de 100%. Cette découverte laisse présager l’utilisation de l’IA comme outil de dépistage objectif pour un diagnostic précoce de l’autisme, surtout dans les zones où l’accès à un pédopsychiatre spécialisé est limité.

Cette étude, qui a été publiée dans une revue scientifique de renom, a consisté à recruter 958 participants âgés en moyenne de 7,8 ans et à photographier leurs rétines, ce qui a donné un total de 1 890 images. La moitié des participants avaient reçu un diagnostic de TSA tandis que l’autre moitié était constituée de témoins du même âge et du même sexe. La gravité des symptômes du TSA a été évaluée à l’aide de scores spécifiques.

Un réseau neuronal convolutif, un algorithme d’apprentissage profond, a été formé à l’aide de 85 % des images rétiniennes et des résultats des tests, pour créer des modèles de dépistage des TSA et de la gravité des symptômes. Ceux-ci ont été ensuite testés sur les 15% d’images restants, et les résultats ont été exceptionnels.

En effet, pour le dépistage des TSA, l’IA a atteint une précision de 100%. Il a été souligné que la rétine du nouveau-né continue de se développer jusqu’à l’âge de quatre ans, et de ce fait, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si l’outil serait précis pour les participants plus jeunes.

Les chercheurs ont également déclaré que leurs modèles étaient prometteurs dans la différenciation des TSA et des personnes au développement typique, ce qui implique que les altérations rétiniennes des TSA pourraient avoir une valeur potentielle en tant que biomarqueurs. Cependant, ils ont souligné que des études complémentaires étaient nécessaires pour établir la généralisabilité de ces résultats.

En conclusion, cette étude diagnostique a examiné le potentiel des algorithmes d’apprentissage profond pour dépister les TSA et potentiellement la gravité des symptômes à l’aide de photographies rétiniennes. Les résultats suggèrent que la zone du disque optique est cruciale pour différencier les individus atteints de TSA et de personnes au développement typique.

Cette avancée dans le domaine du diagnostic précoce de l’autisme a été saluée par de nombreux experts comme une étape notable vers le développement d’outils de dépistage objectifs des TSA, pouvant aider à résoudre des problèmes urgents tels que l’inaccessibilité des évaluations spécialisées. En tant qu’outil très prometteur, il pourrait être utilisé dès l’âge des participants de l’étude.

Cependant, il est important de mener des recherches complémentaires pour renforcer la validité des résultats avant de généraliser l’utilisation de l’IA comme outil de dépistage de l’autisme chez les enfants.

Laisser un commentaire