Eric Schmidt, l’ancien patron de Google, fonde une entreprise secrète de drones kamikazes avec intelligence artificielle pour l’Ukraine

Le célèbre homme d’affaires et ancien PDG de Google, Eric Schmidt, aurait discrètement créé une nouvelle entreprise fabriquant des drones kamikazes dotés d’une intelligence artificielle. Il aurait utilisé divers stratagèmes pour dissimuler ses activités et l’identité de ses collaborateurs, dont plusieurs sociétés écrans. Cette enquête récente a révélé que le projet viserait à fournir des drones kamikazes à l’armée américaine et à l’armée ukrainienne, actuellement en guerre contre la Russie.

Selon une enquête menée par des experts indépendants, la société de défense privée lancée par Eric Schmidt est connue sous le nom de « Aigle Blanc », en référence à un symbole national. La société aurait développé un drone produit en masse qui utilise l’IA pour le ciblage visuel et peut fonctionner dans des environnements sans communication créés par le brouillage GPS. Cette nouvelle technologie serait révolutionnaire dans le domaine de la guerre et pourrait jouer un rôle plus important dans les conflits à venir.

Il semblerait que l’ancien PDG de Google ait rencontré à plusieurs reprises des responsables ukrainiens et aurait même participé à des réunions à Kiev avec le ministre des Industries stratégiques en temps de guerre et la première vice-Première ministre. Il est également rapporté qu’Eric Schmidt aurait investi des millions de dollars dans des startups ukrainiennes spécialisées dans la technologie de défense.

Cependant, ce projet soulève de nombreuses questions et préoccupations. En effet, la militarisation de l’IA est de plus en plus évoquée, et la vente de drones kamikazes à des pays en guerre pourrait aggraver la situation. Certains experts appellent à la mise en place d’un traité mondial interdisant la militarisation de l’IA, tandis que d’autres pointent du doigt la nécessité pour les États-Unis de se préparer à rivaliser dans un monde où l’IA transforme la façon dont la guerre est menée.

Ainsi, le projet d’Eric Schmidt de fournir des drones kamikazes à l’Ukraine et à l’armée américaine pose des questions éthiques et politiques importantes. À l’heure actuelle, l’avenir des guerres semble de plus en plus lié à la technologie de l’IA, ce qui soulève des préoccupations quant à son impact sur l’humanité.

Il est clair que les entreprises et les gouvernements doivent sérieusement réfléchir aux implications de la militarisation croissante de l’IA et trouver des moyens de réguler son utilisation. La course à l’armement dans le domaine de l’IA pourrait avoir des conséquences graves pour l’avenir de l’humanité, et il est essentiel de prendre des mesures pour éviter une escalade incontrôlable dans ce domaine.

Laisser un commentaire