Emmanuel Macron met en garde : la nouvelle réglementation de l’UE sur l’IA risque de freiner l’innovation technologique en Europe

L’Union européenne a récemment présenté un projet de nouvelle loi sur l’intelligence artificielle (IA), mais le président français Emmanuel Macron a exprimé ses inquiétudes concernant cette législation, avertissant qu’elle pourrait entraver l’innovation en Europe. Selon ses préoccupations, cette loi risque de laisser les entreprises technologiques européennes en retard par rapport à leurs concurrentes aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Chine.

Emmanuel Macron, depuis le site Airbus de Toulouse, a souligné l’importance de favoriser l’émergence d’innovations de rupture pour sécuriser l’accès aux matières premières et composants stratégiques, maîtriser les technologies du futur et devenir leader du monde de demain. En effet, il a rappelé que la France a investi massivement dans sa stratégie d’IA, avec près de 1,5 milliard d’euros injectés dans le secteur.

Le président français a souligné que la réglementation européenne sur l’IA ne devrait pas entraver le développement de technologies fondamentales, et a mis en lumière la nécessité de soutenir des startups et des modèles fondateurs dans ce domaine. Il a également évoqué l’importance de disposer de capacités informatiques et de composants pour rester compétitif sur le marché mondial de l’IA.

En outre, Macron a mis en garde contre les sanctions prévues dans la nouvelle loi, estimant qu’elles devraient être plus lourdes pour dissuader les comportements abusifs. Selon lui, des pénalités de revenus de seulement 7 % ne seront pas suffisantes pour prévenir les mauvaises pratiques dans le domaine de l’IA.

Des experts du secteur ont également partagé des préoccupations similaires, soulignant que la nouvelle législation pourrait poser des défis importants pour les entreprises européennes. Les entrepreneurs pourraient se trouver dans une zone grise, hésitant à se conformer aux règlements stricts de l’UE ou à risquer des sanctions financières importantes.

Ainsi, la nouvelle loi de l’UE sur l’IA soulève des préoccupations concernant son impact sur l’innovation et la compétitivité des entreprises technologiques européennes. Il reste à voir comment cette législation sera finalisée et mise en œuvre, et si des ajustements seront apportés pour soutenir l’innovation tout en régulant le secteur de manière efficace.

Laisser un commentaire