Des chercheurs de renom découvrent une incroyable avancée : l’IA et les pigeons dépassent les humains dans la résolution de tâches complexes !

L’IA apprend comme un pigeon : des chercheurs de l’Université de l’État de l’Ohio mettent en évidence des similitudes entre l’intelligence artificielle et les pigeons dans leur capacité à résoudre certaines tâches complexes. Ces derniers sont capables d’apprendre à résoudre des problèmes de catégorisation complexes, que les humains ne pourraient pas résoudre avec des modes de pensée traditionnels tels que l’attention sélective et l’utilisation explicite de règles.

Brandon Turner, professeur de psychologie à l’Ohio State University, a supervisé cette étude qui a abouti à des résultats surprenants. Les chercheurs ont émis l’hypothèse que les pigeons utilisent une méthode « brique » pour résoudre les problèmes, similaire à celle utilisée par les modèles d’intelligence artificielle. Pour le prouver, ils ont testé un modèle d’IA simple qui a réussi à résoudre les problèmes de la même manière que les pigeons.

Les résultats ont montré que les pigeons ont amélioré leurs performances au fil des essais, passant de 55% à 95% de bonnes réponses dans certaines tâches plus faciles, et de 55% à 68% dans une tâche plus difficile. Selon les chercheurs, les pigeons utilisent un mécanisme d’apprentissage associatif, qui consiste à relier deux phénomènes entre eux. Ce mécanisme est souvent considéré comme primitif et rigide, mais il s’est avéré efficace pour résoudre des tâches de catégorisation visuelle complexes.

Le modèle d’IA utilisé par les chercheurs a réussi à accomplir les mêmes tâches en utilisant uniquement les mécanismes simples d’apprentissage associatif et de correction d’erreurs, similaires à ceux des pigeons. Les humains, quant à eux, ont du mal à trouver des règles pour faciliter ces tâches, ce qui explique pourquoi les pigeons obtiennent de meilleurs résultats dans certains types de tâches spécifiques.

Brandon Turner souligne que les pigeons utilisent une méthode d’apprentissage qui ressemble beaucoup à l’IA conçue par les humains. Cela remet en question notre conception de l’intelligence et souligne les similitudes entre les processus d’apprentissage des pigeons et ceux de l’IA moderne. Il est important de reconnaître que la nature a peut-être trouvé chez le pigeon un moyen de créer un apprenant incroyablement efficace, capable de résoudre des tâches complexes sans pouvoir généraliser ou extrapoler de la même manière que les humains.

Cette recherche, soutenue par la National Science Foundation et les National Institutes of Health, apporte de nouvelles perspectives sur la compréhension de l’intelligence des animaux et de l’IA. Les pigeons, souvent considérés comme des animaux inintelligents, peuvent en réalité être de formidables apprenants, capables de surpasser les humains dans certaines tâches. Ces découvertes pourraient également inspirer de futures recherches sur les bases biologiques de la cognition visuelle.

En conclusion, les pigeons et l’IA partagent des similitudes surprenantes dans leur manière d’aborder et de résoudre certaines tâches complexes. Les pigeons utilisent un mécanisme d’apprentissage associatif, similaire à celui des modèles d’IA, pour améliorer leurs performances au fil des essais. Les chercheurs espèrent que cette étude contribuera à changer notre perception des pigeons et à reconnaître leur potentiel en tant qu’apprenants remarquables.

Laisser un commentaire