Découverte révolutionnaire : l’IA déchiffre des tablettes millénaires avec des écritures sumériennes, assyriennes et akkadiennes

Une récente étude menée par des chercheurs des universités de Martin Luther de Halle-Wittenberg, de Johannes Gutenberg de Mayence et des sciences appliquées de Mayence a permis une avancée majeure dans le déchiffrage des tablettes cuniformes anciennes utilisant un système innovant d’intelligence artificielle (IA). Ces tablettes, vieilles de plus de 5000 ans et gravées de symboles sumériens, assyriens et akkadiens, offrent un aperçu fascinant des civilisations anciennes.

Ce projet a été réalisé en utilisant un modèle d’IA basé sur l’architecture des réseaux neuronaux convolutifs régionaux (R-CNN), ce qui a permis de décoder ces tablettes d’une manière révolutionnaire. Le processus était en deux parties, avec un détecteur de signes construit sur un modèle RepPoints et un détecteur de coins basé sur l’approche Point R-CNN avec des fonctionnalités avancées pour classifier et prédire les positions des coins. Ces avancées ont permis de surmonter les limites des photographies 2D traditionnelles en termes d’éclairage et de couleur, et ont ainsi permis une analyse plus précise des textes anciens.

De plus, le système d’IA a été entraîné avec des scans tridimensionnels et des données supplémentaires, ce qui a permis une identification précise des symboles. Cette avancée technologique ouvre de nouvelles perspectives de recherche en permettant un accès démocratisé à ces documents anciens et en facilitant une analyse plus approfondie des textes historiques. Les chercheurs ont également souligné que cette technologie pourrait être étendue à d’autres écritures tridimensionnelles, ouvrant ainsi la voie à de futurs projets de recherche.

Les résultats de cette étude ont été présentés lors de plusieurs conférences internationales, y compris la dernière International Conference on Computer Vision, où l’équipe a reçu le prix du meilleur article. Ces progrès réalisés dans la compréhension des textes cuniformes anciens grâce à l’IA sont donc indéniablement remarquables et ouvrent de nouvelles voies passionnantes pour la recherche archéologique et historique.

Laisser un commentaire