Catégorie : Voyage

Une école en forêt amazonienne

Pierre Brault nous raconte l’école en Guyane et le voyage des jeune amérindiens à Paris.

Un périple. Des rencontres.

Amérique du Sud, Guyane française, France. Saint-Georges de l’Oyapock, à environ 200 kilomètres de Cayenne, est un village de 4000 habitants situé au bord du fleuve Oyapock. Cette frontière fluviale de 300 mètres de large qui sépare la Guyane du Brésil est un monde à part. En effet, si l’on prend en compte le contexte guyanais, le contexte Oyapockois et la diversité culturelle, sociale et humaine engendrée par la proximité du Brésil, on a affaire à un milieu spécifique, complexe, hétérogène.

Dans ce petit monde d’une richesse incroyable, les cultures, les parcours, les rêves et les destins se mélangent. Toute une population, en mouvement permanent, vit au rythme des piroguiers et de leurs incessants allers-retours entre les deux pays. Le peuple guyanais est l’addition d’une multitude d’origines et d’histoires : des Créoles, des Brésiliens et des Amérindiens principalement auxquels se mêlent quelques métropolitains notamment dans le milieu de l’enseignement ou médical.

Cette richesse culturelle est encore inexploitée, car les objectifs ou les attentes des uns et des autres diffèrent. De plus, les étincelles qui permettraient un rapprochement et une interculturalité se font rares. Les actions ou autres manifestations culturelles ou sportives sont peu nombreuses. Mais, en Guyane où le feu et la passion couvent partout, des lieux qui regroupent les forces vives pour des rapports authentiques existent. Les écoles et le collège….

(Texte et photos : Pierre Brault)

Découvrez le suite dans le beau récit à lire dans votre numéro 1 d’Appren-tissages. 

Abonnez-vous et rejoignez cette aventure !