Boom des investissements en IA : 98 % des experts redoutent les risques de l’IA générative

Selon une nouvelle étude, les entreprises augmentent leurs investissements dans l’intelligence artificielle (IA) dans de nombreux domaines, mais doivent faire face à certains défis et risques. Cette étude montre que 98 % des leaders technologiques craignent que l’IA générative soit sujette à des biais involontaires, à des erreurs, à des informations incorrectes et à des fuites de code. Ces préoccupations sont importantes dans un contexte où l’IA générative suscite de plus en plus d’enthousiasme.

L’enquête, qui a porté sur 1 300 leaders technologiques, révèle que ces préoccupations sont bien présentes : 98 % d’entre eux craignent que l’IA générative soit sujette à des biais involontaires, à des erreurs et à des informations incorrectes. De plus, 95 % craignent que l’utilisation de l’IA générative pour créer du code puisse entraîner des fuites et une utilisation inappropriée ou illégale de la propriété intellectuelle.

Malgré ces préoccupations, les entreprises voient les avantages potentiels de l’IA générative. En effet, 83 % des leaders technologiques interrogés estiment que l’IA est devenue indispensable pour suivre la nature dynamique des environnements cloud. Par ailleurs, 82 % déclarent que l’IA sera essentielle pour détecter, enquêter et répondre aux menaces de sécurité. Enfin, 88 % s’attendent à ce que l’IA étende l’accès à l’analyse des données à tous les employés grâce à un biais de requête en langage naturel.

Bernd Greifeneder, CTO chez une entreprise de technologie, estime que « L’IA est devenue un élément central de l’efficacité, de l’amélioration de la productivité et de l’innovation accélérée au sein des organisations. Le lancement de ChatGPT à la fin de l’année dernière a déclenché un cycle majeur d’enthousiasme pour l’IA générative. »

Toutefois, il reconnaît les défis que posent l’IA générative et souligne que « l’IA générative nécessite des ajustements spécifiques au domaine et une intégration avec d’autres technologies, y compris d’autres types d’IA. De plus, les organisations doivent utiliser l’IA de manière sûre et responsable et la surveiller de près pour gérer les coûts et l’expérience utilisateur. »

La clé d’une adoption réussie de l’IA générative pourrait être un « composite« . 95 % des leaders technologiques estiment que l’IA générative serait plus bénéfique si elle était enrichie et renforcée par d’autres types d’IA capables de fournir des faits précis sur les états actuels et des prédictions précises sur l’avenir.

M. Greifeneder ajoute que « L’un des défis les plus importants auxquels les organisations sont confrontées avec l’IA générative est d’obtenir des réponses significatives auxquelles les utilisateurs peuvent avoir confiance pour résoudre des cas d’utilisation et des problèmes spécifiques. En particulier pour les cas d’utilisation qui impliquent l’automatisation et dépendent du contexte des données, il est essentiel d’adopter une approche composite de l’IA. Cette approche devrait fournir la précision de l’IA causale, qui détermine les causes et effets sous-jacents des comportements du système, et de l’IA prédictive, qui prédit les événements futurs sur la base de données historiques. »

En conclusion, bien que les entreprises investissent de plus en plus dans l’IA, elles doivent prendre en compte les défis et risques liés à l’IA générative pour en tirer le meilleur parti. L’étude souligne l’importance d’une approche composite de l’IA pour garantir des résultats précis et fiables.

Laisser un commentaire