Bloquez les robots! Une solution novatrice de Google pour affiner l’intelligence artificielle du poète

Google offre une nouvelle possibilité de blocage des robots entraînant l’IA générative

Dans un récent article de blog, une annonce de Google a dévoilé une fonctionnalité supplémentaire appelée « Google-Extended ». Cet outil permettra aux administrateurs de sites Web d’exercer davantage de contrôle sur l’utilisation de leur contenu par l’intelligence artificielle générative.

Grâce à cette option, qui peut être activée via le fichier robots.txt, les éditeurs ont désormais un moyen de déterminer si leur site contribue à l’amélioration des API génératives du chatbot Google Bard et de la plateforme de machine learning Vertex AI.

« Offrir des contrôles simples et flexibles, comme Google-Extended par le biais de robots.txt, est une étape cruciale pour garantir la transparence et le contrôle que nous pensons indispensables à tous les fournisseurs de modèles d’IA. L’IA doit être mise à la disposition de tous. »

Une approche similaire à celle d’OpenAI

Cette nouvelle fonctionnalité rappelle ce que proposait OpenAI au début du mois de septembre. L’entreprise avait mis en ligne un tutoriel permettant de bloquer son robot d’indexation en ajoutant du code au fichier robots.txt. Ce choix avait été motivé par les préoccupations liées à la collecte de données protégées par le droit d’auteur, effectuée par le robot GPTBot dans un but commercial.

Ainsi, de nombreux médias tels que le New York Times, The Guardian, CNN et Reuters, ainsi que certaines grandes plateformes comme Amazon, Tumblr et Airbnb, avaient décidé de bloquer l’accès de GPTBot à leurs sites.

Quelles conséquences pour le référencement SEO ?

Cette nouvelle fonctionnalité offre aux éditeurs la possibilité de reprendre le contrôle de leurs données. Toutefois, il est important de noter que de nombreux contenus ont déjà été utilisés par Google et OpenAI pour entraîner leurs modèles respectifs. Un renversement complet de la situation semble donc peu probable.

De plus, cette option de blocage pourrait poser des problèmes pour le développement de la recherche en ligne. Lors de la conférence annuelle Google I/O en mai, la société californienne a présenté sa nouvelle expérience de recherche, largement basée sur l’intelligence artificielle. À moyen terme, le refus d’indexation pourrait donc avoir un impact sur le référencement des sites.

Laisser un commentaire