Besoin croissant en experts en intelligence artificielle : un million de spécialistes recherchés d’ici 2027, quel est votre avis ?

Un rapport récent suggère que d’ici 2027, un million de spécialistes en apprentissage automatique seront nécessaires. Les postes liés à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique connaîtront une croissance de 40 % au cours des cinq prochaines années, le taux de croissance le plus élevé parmi toutes les professions. Cela soulève des questions et suscite un débat au sein de la communauté, certains remettant en question la crédibilité de ces prévisions.

Le marché mondial de l’emploi connaîtra des perturbations majeures au cours des prochaines années en raison du ralentissement de l’économie et de l’adoption généralisée de technologies comme l’intelligence artificielle. Les employeurs prévoient de créer 69 millions de nouveaux emplois d’ici 2027, mais en supprimeront 83 millions, entraînant une perte nette de 14 millions d’emplois, soit environ 2 % de l’emploi actuel. Les spécialistes de l’IA et de l’apprentissage automatique, les analystes et scientifiques de données, ainsi que les spécialistes de la transformation numérique sont identifiés comme des rôles émergents importants. Le rapport prévoit une augmentation de 40 % du nombre de spécialistes de l’IA et de l’apprentissage automatique d’ici 2027, ainsi que des hausses similaires pour d’autres rôles liés à la technologie.

Cependant, ces prévisions sont controversées et suscitent des critiques. Certains estiment que ces chiffres ne sont basés que sur des interrogations de quelques dirigeants d’entreprises et ne sont donc pas représentatifs de l’industrie dans son ensemble. On remet également en question l’idée que des bootcamps et des formations accélérées peuvent suffisamment former des spécialistes en apprentissage automatique pour répondre à cette demande potentielle. Certains vont même jusqu’à qualifier ces programmes de véritables arnaques qui créent un excès de développeurs de logiciels débutants qui inondent le marché du travail.

Alors, que penser de ces prévisions et de la multiplication des bootcamps proposant des formations en apprentissage automatique ? À vous de former votre opinion sur cette question brûlante.

Laisser un commentaire