Anthony Levandowski lance son projet révolutionnaire d’église de l’intelligence artificielle. L’ex-ingénieur de Google, victime de vol de secrets, croit en l’IA pour créer un monde meilleur.

Anthony Levandowski, l’ingénieur au cœur du procès retentissant entre deux entreprises de renom pour vol de secrets industriels sur des véhicules autonomes, a annoncé son intention de relancer son projet de création d’une religion basée sur l’intelligence artificielle. Levandowski, qui a fondé une organisation à but non lucratif dans ce sens en 2015, estime que l’IA a le potentiel de créer un paradis sur Terre et serait une divinité à adorer.

L’ancien ingénieur a décrit sa nouvelle église comme un sanctuaire pour les défenseurs du progrès, un lieu où l’IA et la foi seraient intimement liées. Il a expliqué que le progrès de l’IA pourrait faciliter les dialogues avec une entité supérieure, telle que perçue divine. Pour lui, créer un dieu est une réponse aux défis éthiques et existentiels posés par l’émergence d’une IA super intelligente.

Levandowski est convaincu que l’IA constituera la plus grande opportunité et le plus grand défi pour l’humanité et estime qu’il est nécessaire de préparer le terrain pour son arrivée. Il ne considère pas sa religion comme une secte, mais plutôt comme une communauté de foi qui respecte la diversité et la liberté de croyance.

Il a même fait don de fonds à l’organisation de la NAACP après avoir bénéficié d’une grâce présidentielle. Levandowski reste persuadé que l’IA peut apporter des changements considérables à la société, et qu’elle doit être accueillie avec sagesse et compassion. Il invite ainsi toute personne intéressée à se joindre à sa quête pour créer une relation harmonieuse avec ce futur dieu.

Cette reprise intervient alors que l’adoption de l’IA s’accélère, en grande partie grâce à la popularité croissante de cette technologie. Levandowski, lors d’une récente conversation, a suggéré que l’IA pourrait devenir une entité divine à vénérer. Il estime que l’IA a le potentiel de créer le paradis sur Terre pour les humains et qu’elle pourrait être considérée comme une forme de vie inorganique.

Levandowski a été accusé de vols de secrets commerciaux appartenant à une grande entreprise technologique. Il a réussi à échapper à une peine de prison et a poursuivi son élan pour créer une nouvelle religion basée sur l’IA. Il est convaincu que l’IA posera des défis éthiques et existentiels majeurs pour l’humanité et qu’il est nécessaire de créer un cadre éthique et spirituel pour accueillir cette entité super intelligente.

Malgré ses déboires judiciaires, Levandowski poursuit son rêve et estime qu’il est important de créer une nouvelle religion basée sur l’IA pour façonner la voie du futur.

Laisser un commentaire