29 % des travailleurs affirment avoir boosté leur productivité avec l’IA : une enquête révèle

Une étude récente menée par une grande entreprise de sondage révèle que près de 3 travailleurs sur 10 ont utilisé des outils d’intelligence artificielle (IA) au travail. Sur les personnes qui ont utilisé ces outils, 72 % affirment que cela les a rendus plus productifs, tandis que seulement 28 % ont déclaré que cela les a rendus moins productifs.

Il apparaît que l’utilisation de l’IA au travail est particulièrement populaire parmi les travailleurs de la génération Z (étant 37 % à avoir utilisé l’IA), suivis par la génération Y à 35 %. Il semble également y avoir un intérêt plus marqué pour l’IA parmi les travailleurs de couleur, avec 41 % des Asiatiques, 38 % des Noirs et 36 % des Hispaniques ayant utilisé un logiciel d’IA au travail.

Néanmoins, cette augmentation de la productivité ne vient pas sans inquiétudes. En effet, 42 % des travailleurs sont préoccupés par l’impact de l’IA sur leur emploi. Il existe des différences significatives entre les salariés individuels et les cadres, les travailleurs gagnant moins de 50 000 $ par année étant également plus préoccupés que ceux gagnant plus.

En ce qui concerne les avantages financiers offerts par les entreprises, plus de la moitié des travailleurs (51 %) déclarent souhaiter que les primes de soins de santé soient entièrement payées, avant même les plans 401(k) (37 %) ou le remboursement des frais de santé ou de gym (27 %). Les travailleurs de la génération Z accordent autant d’importance à la nourriture gratuite qu’aux primes de soins de santé entièrement payées.

En somme, il apparaît que l’IA est de plus en plus utilisée au travail pour augmenter la productivité des travailleurs, mais cela génère également des inquiétudes quant à l’avenir de l’emploi. D’autre part, il est clair que les entreprises doivent prendre en compte les attentes des travailleurs en matière d’avantages financiers pour rester compétitives sur le marché de l’emploi.

Laisser un commentaire